Une machine à faire des dessins

J’ai eu l’occasion de me rendre compte que les enfants des générations actuelles, bien que gavés dans leur environnement et leur imaginaire de robots et de machines diverses, restent fascinés par les automates comme ceux du XVIII siècle.

Moi aussi !
Comment automatiser la réalisation de tâches complexes sans la facilité d’un ordinateur ?

J’ai décidé de faire une machine à dessiner pour expérimenter…

 

Une machine à faire des dessins

By 21 juin 2018

Ingredients

Instructions

Je prépare un dessin fait d’un seul trait en boucle.

Le déplacement d’un crayon est défini par deux axes. Comment mécaniser ces deux axes ? Le plus simple est d’utiliser le principe du pantographe... (voir ici)

Pour donner la position de l’axe un système de bielle paraît judicieux.

Partons donc sur un disque dont la découpe donnerait les variations d’axes

Premier essai avec les deux axes exactement symétriques,

J’installe deux feutres au bout du « pantographe » et je suis doucement le tracé d'un dessin au bout d’un pointeur d’une main en tournant le disque de l’autre. J’ai deux tracés irréguliers qui se croisent.

Pour que les deux butées sur bielles ne se gênent pas, un des deux disques doit être plus petit. Je corrige donc un des deux bras du pantographe et j’en profite pour rallonger les bras côté dessins pour augmenter l’effet démultiplicateur car ce premier dessin était plutôt petit...

cela semble pas mal...

identification (expérimentale !) des positions X/Y maximales et minimales.

préparation d'un support en kraft posé à la colle repositionnable pour le tracé du disque

Rebelotte pour le dessin

Une fois le tracé réalisé (coton de faire coïncider la durée de rotation avec la durée du dessin ! voir plus bas la video de la réalisation du tracé... La prochaine version sera mécanisée !) je colle le tracé sur un carton épais et je découpe au fil chaud. Un grand disque, puis un plus petit, bien épais, qui sera collé dessus.

Et voilà le travail :

je remet les bouchons sur les 2 feutres du haut pour qu'ils soient en position "bielle" et non "écriture", je les relie par un élastique qui va les plaquer contre leurs disques respectifs.


Test : on fait doucement tourner le disque (à la main pour l'instant !) et ô miracle le dessin se dessiner tout seul :)... le trait a la tremblote, mais c’est concluant pour un proto !

je passe à la version améliorée dès que j'ai un instant à y consacrer !

Print

Voici une série d’autres expérimentations de machines à dessiner http://www.lyceelecorbusier.eu/p5js/?p=3236

Un jour il faudra que je fabrique un bi-pendulaire avec de l’arduino 🙂 http://www.technozone51.fr/dokuwiki2/doku.php?id=bipendul1:bi-pendulaire

Print Friendly, PDF & Email
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *