Fabriquer un terrarium humide DIY !

Mon grand a une idée fixe depuis longtemps : créer des écosystèmes équilibrés ou qui s’auto-entretiennent… D’où ses réalisation type aquaponie, aquariums, divers dispositif autocontrolés sur minecraft, ou robots arduino (enfin dans ce cas c’est plutôt lui qui me passe des commandes 😉 )… Comme il veut refaire « Biosphère II » (son rêve !) (le site de Biosphère II ici) on a commencé par un truc à l’échelle de notre appartement… Un TERRARIUM ! 😀

Fabriquer un terrarium humide DIY !

By 14 mars 2020

Voici des idées de plantes idéales pour le terrarium humide :

  • Pilea Peperomia, celle que j'ai utilisée dans ce tuto, mais en fait elle supporte mal la condensation, elle ne peut donc pas rester dans un bocal fermé
  • le Ficus ginseng : parfait pour les terrariums dont il apprécie l’atmosphère humide
  • Le Fittonia : parfait également pour les terrariums humides. On le trouve avec des panachures de différentes couleurs.
  • les Lichens
  • le Leucobryum glaucum
  • les fougères,
  • les petites orchidées
  • les plantes carnivores

Côté mousse Leucobryum glaucum possède une jolie forme arrondie et est adaptée aux terrariums tempérés et conserve bien l’humidité qu’elle restitue aux plantes par condensation. Elle est aussi un bon indicateur des besoins en eau du terrarium.

 

Ingredients

Instructions

ressemblons le matos...

et du joli sable...

1/ Déposez une couche de 2 à 3 cm de billes d'argile ou de pouzzolane au fond du vase pour le drainage.

 

2/ couvrez d'un mélange terreau / sable ou pouzzolane fine / charbon de bois sur une hauteur au moins équivalente à celle de la motte de la plante.

 

3/ disposez du sable  le long des parois pour faire des jolies couches

4/ Défaites très délicatement la motte après l'avoir plongée quelques minutes dans l’eau (attention à ne pas casser les racines !).

5/ Pratiquez un trou dans le mélange avec les doigts de la taille de la motte et enfoncez-la

 

 

6/ ajoutez les mousses vivantes autour des plantes et éventuellement un ou deux galets ronds

7/ Vaporisez le tout et nettoyez les parois avec de l'essuie-tout.

 

Print

Pour entretenir un terrarium humide

La condensation recouvre peu à peu les parois et apporte l’humidité nécessaire à la vie des plantes… c’est normal !

  • Trouvez un endroit lumineux mais sans soleil direct.
  • Température idéale : entre 15 et 27°C. au-delà, ouvrez le couvercle pour ventiler.
  • Pensez à tournez régulièrement le terrarium pour exposer les plantes à la lumière de façon homogène.
  • Les arrosages sont en principe réduits à deux ou trois fois par an et en très petite quantité. Tant que les mousses et le substrat sont humides, il est inutile d’arroser. Pour arroser, utilisez de l’eau non calcaire au pied des plantes et sur les graviers, en évitant de mouiller les mousses.
  • Ouvrez le terrarium une demi-journée par semaine ou lorsque la condensation devient trop importante sur les parois.
Print Friendly, PDF & Email
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

One Response to Fabriquer un terrarium humide DIY !

  1. Pingback: Culture pour confinés 9 – Les ressources numériques de la Médiathèque Josselmann de Rosheim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.