De nouvelles maisons de lutins en Haute-Savoie

Vous vous souvenez des maisons de lutins que nous avions disséminées dans la forêt haut-savoyarde (voir ici et là) ?

Nous sommes cet été retournés au même endroit charmant, le tour de la tête de Romme à Romme-sur-Cluses, et nous avons découvert que non seulement les maisons avaient survécu aux rigueurs du climat, mais encore qu’elles avaient attiré de la vie ! Des promeneurs (ou des lutins ?) avaient ajouté ici une figurine, là une offrande de champignons, etc.

Alors forcément cela nous a encouragé à en ajouter de nouvelles 🙂

 

et nous avons également découvert que l’endroit cachait également une « ciste »… vous pourrez la retrouver sur http://www.cistes.net/

Nous avons restauré la porte de l’entrée de la foret…

la licorne gardienne de la foret est toujours là…

 

la petite balançoire à lutins a survécu…

…la grande balançoire à humain aussi ! une petite réparation et elle est repartie pour un an 🙂

la maison de lutins rouge survit bien 🙂

elle est à présent accompagnée d’une maison de lutins verte

 

et une cabane à lutin arboricole est apparue 🙂

 

il y a même du mobilier… ce lutin aime la peinture… ou peint lui-meme ?

et une cabane version humains est apparue

des empilements de pierres sont réapparus dans le Foron 🙂

et quelques mandalas de ci de là…

De nouvelles maisons de lutins en Haute-Savoie

By 29 octobre 2017

Instructions

La porte de l’entrée de la forêt avait disparu (je crois que je l’avais mal fixée), nous l’avons donc refaite. Avec des billes de verre fondues au hot pot (voir plus bas) et un ruban de metal incrusté.

taille de la porte à la bonne forme (à l'Opinel)

 

Pour l'incrustation j'ai commencé par tracer le dessin sur la porte.
j'ai ensuite creusé une gorge au cutter et à l'Opinel sur le dessin. Attention cette gorge ne doit pas avoir un profil en \/ mais au moins en |_| pour que le fil reste en place.
J'ai ensuite pris un morceau de fil de soudure en étain que j'ai martelé pour l'aplatir, l'ai inséré dans la gorge, et martelé (doucement pour ne pas faire éclater le bois) pour le forcer et le coincer dans la gorge, en finissant les deux extrémités par des pointes rentrantes dans le bois. et voila 🙂
Vous pouvez passer un petit coup de papier de verre pour finir, mais moi j'ai préféré inclure le métal une fois tout peint.

et hop

ensuite la porte verte :

 

J’ai fait un vitrail à cette porte, avec un « hot pot », un mini four qui permet de fondre du verre dans un micro-onde... très chouette 🙂

le point rouge sur le dessus, c'est parce que le verre est en fusion à l'intérieur ! donc quelque part entre 700° et 1100°...

et je l'ai fixé à la porte avec du "ni clou ni vis"

La porte s’ouvre (toujours grâce à un simple système de charnière en bois)

« prière d’éteindre la luciole en sortant »

Puis nous avons construit une vraie cabane en hauteur pour les lutins. Nous l’avons construite avec des chutes de bois et autres écorces trouvées, quelques piques à brochettes... le tout recouvert d'une couche de vernis.

Pour y accéder, un petit escalier de bâtonnets enfoncés dans l’écorce

En haut, la cabane est accrochée sur le tronc avec du fil de fer galvanisé. l'arbre ne souffrira pas.

Je ne sais pas combien de temps elle tiendra...

 

et puis pour rendre la vie charmante au lutin arboricole, nous avons ajouté du mobilier et un tableau 🙂

j'attends avec impatience de voir ce que cela donne dans un an... les cabanes auront-elle survécu ? les animaux les auront-elles transformées ? les randonneurs en auront-ils fabriqué d'autres ? nous verrons bien 🙂

Print

et pour finir, voici un petit instant de sérénité en cadeau :

ah, que cet endroit est un endroit de paradis 🙂

Print Friendly, PDF & Email
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *