Transformer un tricycle en un vaisseau steampunk 2/2

Toysfab a participé à la Maker Faire Paris #mfp17 les 9-10-11 juin à la cité des sciences et de l’industrie de la Villette !

C’était comme d’habitude un événement fantastique, même si les contraintes de sécurité étaient beaucoup plus importantes et la fréquentation plus faible que les éditions précédente qui se tenaient à la foire de Paris…

Elles claquent les photos de Quentin Chevrier https://www.facebook.com/quentinchevrier , hein ? 🙂

L’occasion de retrouver la grande famille des makers qui compte bien entendu les exposants, mais également les visiteurs car… NOUS SOMMES TOUS DES MAKERS ! OUI, VOUS AUSSI QUI ME LISEZ 🙂 🙂 🙂

Comme je l’expliquais à des journalistes de passage sur mon stand, ce qui est extraordinaire quand vous participez à cet événement c’est que, de façon rarissime, il ne comporte aucun enjeu : pas de prestation ou de produits à vendre (à moins que vous n’ayez un stand payant), pas de recrutement pour une association, pas de représentation sociale, pas de concours (meme si on peut être gratifié d’un blue ribbon !), pas même l’obligation de « réussir  » son stand…

Il s’agit juste de partager, de croire que tout est possible , de transmettre et de partager votre conviction profonde que Faire permet de se rendre maître de destin… du don gratuit qui vous enrichit au final.
La « machine à rendre les gens joyeux » y trouve son carburant : évolutive, elle devient ce que les visiteurs veulent y trouver , et comme ces visiteurs arrivent bien souvent avec l’œil de l’enfance (curiosité sans a priori) eh bien cela permet d’explorer des voies particulièrement intéressantes.
Les dessins des machines à rendre les gens joyeux par exemple sont particulièrement intéressants quant à ce qui paraît important aux enfants pour être joyeux… ils y a les sensibles, qui font des machines à calins et à bisous, les pragmatiques, dont les machines résolvent des problèmes, les altruistes qui veulent sauver les autre et le monde, et ceci dans un esprit échevelé ou sage, selon le caractère de chacun !
Pour ce qui est du thème de mon stand, la machine à rendre les gens joyeux, dans le prolongement de la session 2016, et 2015, j’ai décidé cette année de prendre un parti technique et esthétique plus restrictif, mais permettant d’explorer le monde steampunk… mais sur une structure de vélo comme les années passées, en plus pérenne…
Voici donc le Toysfab Express !

Transformer un tricycle en un vaisseau steampunk 2/2

By 29 septembre 2017

Instructions

Je suis parti de la base de mon tricycle (voir article précédent) sur laquelle j'ai ajouté un capotage de carton... toujours le même carton de cristalline récupéré en grande surface...
quelques arceaux de culture pour rigidifier légèrement la forme
on accroche avec des colliers de serrage en plastique (l'astuce pour assembler deux plaques : on le passe au travers de rondelles, et on fixe avec une autre rondelle et un autre collier derrière !
spectacle étonnant pour mes voisins (qui commencent à connaitre le loustic)
on commence à deviner la forme... pas besoin de plans hein, on ajuste sur place...
je me rapatrie à l'intérieur pour les carénages de roues
passons à présent à la partie "dirigeable"
une grande bâche plastique (pour protection de peinture) sue je découpe de la sorte en 6 pans
 scotchée avec du gros scotch transparent sur les bords, en soufflant avec un sèche cheveux hop :
Il est temps de se rendre à la cité des sciences et de l'industrie... et de monter tout ce qui était en pièces détachées (oui les ajustements étaient temporaires !)
 et voilà l'étape de départ
 sympa la bombe cuivrée sur le carton hein ? 🙂
passons à la cosmétique...

 un petit coup de Posca et hop !

 travailler une typo adaptée 🙂 (toujours au Posca)
il est temps d'ajouter des ailes...
des tubes d'arceaux de serre, accrochés à l'intérieur au vilebrequin (voir article précédent)
et recouverts d'une feuille de carton... hop !
ca donne un effet du tonnerre...
le pilote n'est pas peu fier 🙂
Sous l'oeil vigilant de François mon super responsable de zone maker faire, et de mon chevalier...
Objectif atteint : la machine rend les gens joyeux !
bon alors évidemment j'ai un peu tout fait à l'arrache :
je n'ai pas pu ajouter tout ce que je voulais, comme la machine à bulle qui malgré la contribution des plein de makers a obstinément refusé de fonctionner,
il y a des petites réparation à faire, mais on a tout sur place à la maker faire 🙂 une pièce imprimée 3D qui casse ?
pas de problème mon copain M Robot est là pour me dépanner et réimprimer la pièce 🙂
 et j'ai été gratifié de 3 blue ribbons maker of merit 🙂
HENAURME MERCI à tous les copains Makers qui ont aidé le 'TOYSFAB EXPRESS' à naître, être réparé, circuler, être stocké, etc. : SoliCycle, Annick Huon , Maxime Hirt, Vladimir Kadir,Cyrille Prunet, 3D Modular Systems , Lafayette maquette club du Mantois, Blade Runner, Jb Le Clec'h, François Corbin, Cédric Lombardo, Delphine Masson, Maker Faire Paris , TechShop Paris/Ivry ... l'aventure continuera 🙂
La prochaine étape : ON LE FAIT VOLER !
A présent, la nef dort paisiblement au fond d'une salle d'animation de la cité des sciences et de l'industrie... jusqu'à son réveil... Tiens au fait... vous voudriez l'accueillir ? (chuis sérieux !)

 

Print
Print Friendly, PDF & Email
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *