L’approche STEM anglo-saxonne, et l’effet de la chaleur sur la levure…

Capture d’écran 2015-10-18 à 22.39.13

Mon très cher neveu et filleul Gustave, 13 ans, vient de rejoindre une école américaine, à l’étranger (pas d’école française là où ils sont… Faut s’adapter, se mettre au 100% en langue anglaise, c’est pas toujours facile, mais c’est une sacré opportunité !). Vous le savez, l’enseignement y est bien différent de l’approche pédagogique française.
Il a notamment eu dans le cadre des enseignements STEM (Science, Technology, Engineering, and Mathematics) à participer à une « science fair » : chaque élève devait se poser une question sur un sujet scientifique, envisager un protocole d’expérience réalisable et mesurable, et après acceptation du professeur mener son expérience en vue de vérifier son postulat de départ, et enfin exposer son projet en PowerPoint ou autre support.
Le sujet choisi par mon neveu était « effet de la température sur la levure lorsque la farine de boulanger lève ». (Oui ma soeur sa maman est excellente cuisinière entre autres qualités, alors il est possible que sous ces auspices conjugués mon Gustave devienne un futur Hervé This, une de mes idoles 🙂 )

J’ai trouvé cela drôlement intéressant, car je n’ai pas connaissance de ce type d’approche dans nos systèmes (mais je peux me tromper : mes enfants ne sont pas encore à cet âge -dans 4 ans-, et que je ne connais pas encore bien l’enseignement au collège), n’hésitez pas à me détromper si vous en avez connaissance.

Ensuite j’ai trouvé le protocole scientifique très bien déroulé, et le rapport final didactique. Bravo mon Gus !

Je vous mets le rapport du projet ici pour illustrer cette démarche STEM exemplaire (c’est donc in English !)…

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *