Naviguer dans un bateau en carton !

Les grands-parents d’un de mes filleuls adorés habitent à la Trinité sur mer, ce qui m’a permis d’être informé à temps d’une super initiative de la mairie de cette charmante ville : l’organisation d’une régate de bateaux en carton le dimanche 28 juin (voir le site) !

Une fois de plus mon sens du challenge a été titillé !

# IMAG1174
Mais c’est quoi une course de bateaux en carton ? Il s’agit d’un type de concours qui est apparu au États-Unis, qui se développe à présent dans quelques ports en France… (voir Wikipedia)

Les règles de construction imposées étaient les suivantes :

  • La coque, les superstructures et les sièges des bateaux doivent être entièrement réalisés en carton ondulé.
  • Toutes les épaisseurs sont autorisées.
  • Le tube en carton est autorisé.
  • La coque ne doit pas être recouverte d’enveloppe en plastique, de ruban adhésif, de film plastique ou quoi que ce soit d’autre.
  • Seuls les assemblages et les joints peuvent être encollés, et non l’ensemble du bateau.
  • Les colles mastic sont autorisées pour obturer les trous d’alvéoles sur les chants du carton.
  • La colle néoprène est également autorisée.
  • Les colles mastic sont autorisées pour obturer les trous d’alvéoles sur les chants du carton.
  • La colle néoprène est également autorisée.
  • Seuls les rames, avirons ou pagaies peuvent être d’une autre matière que le carton.
  • Seul ce type de propulsion (la propulsion humaine) est autorisé (ni voile ni moteur !)s courses de vitesse.
  • Le bateau ne doit pas comporter d’arêtes vives, d’objets pointus ou de tout ce qui pourrait présenter un danger.
  • La zone des passagers du bateau ne doit pas être cloisonnée de façon permanente au-dessus des épaules des occupants.
  • Chaque personne doit être visible lorsque le bateau est à l’eau. En aucun cas les personnes embarquées ne doivent risquer de se trouver prisonnières de la structure. (habitacle, cordage, etc…).
  • Chaque bateau sera équipé d’un bout de remorquage (3 mètres minimum).
  • Pour la fabrication, l’utilisation des éléments suivants est interdite:
    • vernis à deux composants,
    • résine polyester ou époxy,
    • fibre de verre, de carbone,
    • et toute sortes de bois et de métaux
  • Tous les bateaux et équipages sont soumis à une inspection technique pour vérifier le respect de ces règles.
  • Tous les bateaux doivent passer le contrôle pour être admissibles à une récompense ou un prix.

 

Naviguer dans un bateau en carton !

By 10 juillet 2015

Non seulement nous avons décidé de participer, avec les parents donc de mon filleul, mais comme tout cela était trop simple et comme nous n'avions absolument pas de temps à y consacrer à l'avance ni à distance depuis Paris, nous avons décidé de construire le bateau la veille,  sur place, et qu'il pourrait transporter 3 ou 4 passagers. Na !

Michel et Annie, nos adorable hôtes, étaient chargés de rassembler les cartons (du carton triple cannelure était fourni par la mairie de la Trinité)

Instructions

J'ai tout d'abord couché le principe du caisson de flottaison sur le papier, en partant des dimensions du carton à notre disposition, avec quelques constantes en tête :

  • en-dessous de 3m de long, un bateau est difficile à diriger,
  • 45 cm de hauteur permettent de s'assoir et de pagayer sans que les bras ne soient gênés.
  • Une largeur de 45cm convient pour un kayak, 60cm pour un canoe.

En superposant deux feuilles de carton de 1,70 m X 3,40 m (et en orientant de façon perpendiculaire les cannelures des parties superposées en sorte d'améliorer la rigidité des zones planes) on peut faire rapidement un caisson avec des bords triangulés pour en assurer la solidité + un espace dans les flancs de la coque pour y glisser des tubes de carton permettant de renforcer là ou le carton a été plié (a posteriori c'était même inutile, tellement c'était solide !).

IMAG1060 IMAG1057

Le caisson renforcé formé par les deux feuilles représente un tonnage de 60 x 45 x 240 cm environ soit 0,648 m3, donc 648 litres
Archimède nous a appris que : "Un solide plus léger que le liquide dans lequel on l’abandonne s'y enfonce de telle façon qu’un volume de liquide égal à la partie immergée a le même poids que le solide entier."
Je pèse 63 kg, si j’ai bien compris le principe il faudrait 10 x moi dans le bateau pour le faire couler (modulo le propre poids du bateau qui ne saurait être phénoménal). Ça passe.
2m40 de long, on peut tenir à 3 assis l’un derrière l’autre.

Pif paf pouf plus qu’à tracer/découper/coller/peindre
Et la déco pour lui donner un sens ?

Vous souvenez-vous de Satanas et Diabolo, et de leurs improbables machines ? Tout à fait indiqué pour le cas présent ! Voilà qui nous donne le thème 🙂

00_1024

quelques ajouts sur le caisson feront l'affaire 🙂

IMAG1089

Samedi 10h, J-1, on commence par l'inventaire des cartons.

2015-06-27 09.26.19

et du matériel

IMAG1080

Les planches sont coupées, et pliées avec un règle en alu, en ayant bien pris soin d'écraser les cannelures avec un manche rond sur les traits de pliage.
Les enfants contribuent avec joie 🙂

DSC_0358

Les champs cannelés sont scellés au mastic-colle

DSC_0360

les feuilles sont encollées à la Néoprène colle contact / On s'en beurre allègrement les mains -mhhhh-

DSC_0364

Assemblées et bien serrées avec des serre-joint en prenant bien soin de protéger le carton avec de larges cales en bois

DSC_0369

et voilà un caisson à coque doublée léger et bien solide !

DSC_0377

Le caisson est (un peu) imperméabilisé à la lasure conditions extrêmes

DSC_0383

les ajouts de décoration sont réalisés avec selon les cas du carton plus fin et des tubes de carton, toujours en collant tout cela à la colle néoprène, et à la colle au pistolet pour accélérer les choses dans certains cas -mais cela tient nettement moins bien, en particulier sur les parties lasurées...

DSC_0384 DSC_0386

Puis un coup de bombe aérosol pour décorer tout cela. ZUT ! LES ROUES ! ON A OUBLIE DE FAIRE LES ROUES ! on corrige rapidos...

DSC_0390

23h, il est temps d'aller se coucher !

Lendemain matin, une ou deux finitions, et hop on pose la magnifique machine baptisée APENN'SEC I (!) sur un porte-à-flots pour le descendre au port...

DSC_0403 DSC_0409 DSC_0404 DSC_0415

Nous exposons notre bateau, voici quelques uns des 26 concurrents...

DSC_0424 2015-06-28 10.28.48 DSC_0430 IMAG1113 DSC_0434

puis c'est la mise à l'eau : tout se passe comme prévu, ouf ! (y'en a même qui doutaient, non mais !!!)

IMAG1146

et la régate

IMAG1173

La vache qui remporta le prix "RADEAU DE LA MEDUSE" : le prix du naufrage le plus rapide 🙂 Etrangement seuls 3 bateaux en carton ont coulé !

IMAG1142

Nous n'avons pas gagné la vitesse (les bras étaient morts, et les pagaies médiocres)

Mais le prix de "L’IMPROBABLE" : qui défie toutes les lois de la navigation héhéhé 🙂

et nous avons pu remettre l'esquif 3 fois à l'eau, sans problème ! tous les enfants ont pu monter dedans, ouf !

Il prenait très légèrement l'eau sur la fin : un coin mal calfeutré, mais globalement aucun problème de flottaison

DSC_0478

Note to self : ajouter la prochaine fois des cales pour le dos de celui qui est devant + mieux équilibrer les poids (notre inclinaison nous donnait un petit air de hors-bord, mais ce n'était pas très pratique !)

Snif, dernier au revoir au bateau qui a fini le soir à la benne

Nous avons juste gardé un petit souvenir :

IMAG1227

Merci à la mairie de la Trinité-sur-mer pour cette belle journée ! on s'est bien amusés !

Bon, vous vous y mettez aussi ?

Quelques conseils pour concevoir un bateau en carton :

  • en-dessous de 3m de long, un bateau est difficile à diriger,
  • 45 cm de hauteur permettent de s'assoir et de pagayer sans que les bras ne soient gênés.
  • Une largeur de 45cm convient pour un kayak, 60cm pour un canoe.
  • un fond plat est recommandé. un fond en V sera plus enclin à verser
  • Le plus bas sera le centre de gravité, le plus stable sera le bateau. S’agenouiller ou se mettre debout risque de vous faire renverser.
  • les bateaux plus long vont plus vite, mais tournent plus difficilement
  • construisez votre bateau si possible à un endroit chaud et sec pour accélérer le séchage
  • faites si possible une maquette (par exemple au 1/10ème), par exemple avec du papier kraft et du ruban adhésif, et utilisez de petits poids pour tester la flottabilité
  • n’oubliez pas que vous devrez faire sortir le bateau de là où vous le construisez 🙂 vous pouvez rigoler, mais…

Quelques conseils pour le construire :

  • utilisez du carton le moins endommagé possible
  • Coller ensemble des plaques de cartons ondulé en orientant les cannelures à 90° l’une de l’autre rendra la structure extrêmement solide
  • pour plier le carton, écraser selon les lignes de pli avec un outil rond
  • ne marchez pas sur le carton pour ne pas écraser les cannelures
  • pour garder le carton sec, scellez les extrémités des cannelures avec du mastic ou du silicone. Si l’eau pénètre dans les cannelures, elle se répandra rapidement par capillarité comme dans une paille à boire !
  • peignez toutes les surfaces avant de les coller, scellez les bords au mastic, puis collez
  • évitez les colles et enduits à base d’huile, car ils sont bus par le carton, sèchent extrêmement lentement, et par conséquent ramollissent le carton. Les produits solubles à l’eau sont idéaux.
  • faites une premiere couche de peinture à la lasure conditions extrêmes
  • le chatterton rétrécit quand il est peint
  • la colle thermofusible (colle au pistolet) peut fondre les jours chaud…
  • soignez bien la décoration, et les déguisements ! c’est 50% du fun !

DSC_0476

Print

 

Le APENN’SEC dans le Télégramme (…derrière !) ! 😉

une boite de sardines 🙂 grand succès !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

One Response to Naviguer dans un bateau en carton !

  1. Pingback: Réalisez de splendides créations en carton ! | Toysfab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *