Faites jaillir le créatif qui sommeille en vous ! (2/3)

Cet article fait suite à l’article « Papa, ch’sais pas quoi faire… » – « Tant mieux ! «  et précède l’article « Développez la créativité de votre enfant ! » 

Vous êtes un(e) créateur(trice) talentueux(se).
Vos enfants aussi.

Vous ne le réalisez peut-être pas et pourtant c’est un fait !

alice creativity

Des parents me disent très souvent qu’ils se sentent incapable de trouver des idées pour jouer avec leurs enfants, pour leur faire faire de nouvelles choses, de casser la monotonie… En un mot qu’ils ne sont pas créatifs.

Mais (nomdedieudebordeldemerde) ce n’est pas vrai !!!

Vous passez votre temps à résoudre des problèmes de boulot, d’emploi du temps, de budget, de menu pour les repas… Vous appelez ça comment si ce n’est pas de la créativité ?

Selon Todd Lubart, le grand spécialiste du sujet, la créativité permet d’aborder des problèmes nouveaux et d’imaginer de multiples solutions pour y faire face. Il a démontré qu’elle est issue de la rencontre entre les capacités cognitives, les traits de personnalité, les caractéristiques émotionnelles et les facteurs environnementaux.

Mais tout le monde peut être créatif. La créativité est un état d’esprit qui s’exerce, se stimule, se favorise… Avant tout, elle est dans l’action : « Quit talking and start doing » !

Voici quelques conseils pour adopter un état d’esprit propice, que vous entendrez dans la bouche de nombreux innovateurs et créatifs* :

  • Libérez-vous l’esprit ! Si vous pensez à votre réunion budgétaire de demain, peu de chance que vous arriviez à imaginer un jeu pour vos enfants… Respirez à fond, revenez à l’instant présent ! Oui demain cela va peut-être être compliqué, ok, mais là, en ce moment, tout va bien, non ?
  • Réfléchissez un instant à ce qui est le plus important dans ce que vous entreprenez : la perfection du résultat final ? Le fait pour votre enfant/vous que ce soit vous/votre enfant qui l’avez fait ? Le fait de simplement passer un bon moment avec vos enfants et peu importe le résultat ? (Pssssst un indice ! C’est souvent ça le plus important pour eux, et ce dont ils se souviendront longtemps…) Cela devrait vous désinhiber 🙂
  • Agissez ! Ne réfléchissez pas trop longtemps avant de faire… C’est dans l’action que la pensée se forme et accouche. Sinon vous trouverez toutes les meilleures raisons au monde de ne rien faire…
  • Adoptez l’état d’esprit de l’enfant : curieux de tout, oubliez vos habitudes et réflexes, et regardez les choses comme si vous les voyiez pour la première fois… Vous allez (re)découvrir des choses !
  • Ne vous jugez pas ! Vous êtes avec vous-même et avec vos enfants = vous n’avez rien à prouver, puisque vous ÊTES fantastique ! Et même un super-héros à leurs yeux !
  • Essayez ! vous avez le droit de vous tromper, et si vous ne vous trompez pas c’est que vous n’expérimentez pas assez ! commencez par des essais imparfaits et rapides (des prototypes, mais en quick & dirty !) cela permet de tester, d’expliquer ce que vous voulez faire de façon plus concrete qu’en mots, et de convaincre… Et recommencez si besoin ! Si vous avez besoin d’une démonstration des vertus de l’expérimentation, reportez-vous au Marshmallow challenge
  • Utilisez le « Oui, et… » (qui encourage à approfondir) plutôt que le « Oui mais… » (qui est castrateur) ! C’est un état d’esprit plus naturel aux anglo-saxons qu’ aux français donc il faut un peu se forcer…
  • Faites appel à votre intuition ! L’intuition est faite de savoirs que vous n’êtes pas conscients de détenir. Penser en pure logique risque d’assécher votre imagination… Où est le risque ? Vous aurez tout le temps de valider vos intuitions et il y a de bonnes chances pour que vous appreniez de nouvelles choses au passage !
  • Echangez vos recettes et vos problèmes ! Avec vos enfants, avec d’autres adultes… Chacun par sa forme d’esprit, ses savoirs-faire ou son histoire aborde les problèmes de façon différente. Discuter et expliquer permet de clarifier ses propres idées, et amène les enfants à comprendre l’intérêt du mode collaboratif.
  • Chacun à une forme de créativité privilégiée : certains s’exprimeront par des dessins, d’autres par des histoires, d’autres par la danse et les acrobaties etc. Alors il faut tout essayer jusqu’à trouver la bonne 🙂
  • Marquez, dessinez TOUTES vos idées, mêmes (et surtout) les plus délirantes, dans un carnet que vous emportez partout avec vous. Feuilletez-le de temps à autres.
  • et surtout : A-MU-SEZ-VOUS !!! « La créativité c’est l’intelligence qui s’amuse » disait A. Einstein …

A présent mettez cela en pratique !
Il existe de très nombreuses méthodologies pour favoriser la créativité, mais un excellent moyen est de vous imposer des contraintes, car « contrainte est mère de créativité » (Pourquoi croyez-vous que Eiffel a mis au point des techniques innovantes ? Parce qu’il avait des problèmes complexes à résoudre !)

  • Relevez/lancez-vous des défis ! Votre enfant vous demande tel jouet ? Proposez-lui de le fabriquer à votre manière, tout de suite, avec les moyens du bord ! Ou encore : vous devez fabriquer un jouet avec le contenu de votre poubelle recyclable.
  • Vous avez un emballage/chute de matériau quelconque entre les mains: imaginez à quoi vous pourriez le réutiliser… ou encore essayez de le déformer, le plier, le couper de la même facon que vous faites peut-être des gribouillis en parlant au téléphone…
  • Rêvez grand, fixez-vous des objectifs, passez à l’action, persévérez. Vous rencontrez un obstacle ? Cool ! C’est super de résoudre des problèmes : cela donne l’opportunité d’utiliser la pensée latérale et la pensée divergente que nous avons finalement peu l’occasion d’utiliser habituellement, cela donne confiance pour affronter des situations nouvelles.

Bon à présent vous savez que vous êtes créatif, et vous savez le mettre en application ! Plus qu’à aider vos enfants à développer leur créativité à eux ! Ce sera pour notre prochain article !..

Have Fun !

P.S. : il y a des petits trucs à savoir aussi :

  • Dormez ! Si vous êtes fatigué rien ne marche !
  • Nourrissez-vous d’images, d’odeurs, d’expo… et arrêtez (un peu) de regarder vos écrans et vos séries
  • Cassez de temps en temps vos habitudes ! Vous verrez les choses autrement !

 

A lire : « Psychologie de la créativité » Par Todd Lubart , spécialiste de la créativité, docteur en psychologie, de l’université de Yale, professeur de psychologie à l’université René Descartes

* Attention hein à propos des métiers dits « créatifs » ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, il ne faut pas se méprendre sur leur métier, par exemple les designers : ils ne fonctionnent pas exclusivement à l’intuition, ils travaillent avant tout sur l’observation, et l’expérimentation terrain de leurs conclusions. La créativité est un moyen d’élargir les possibles et de répondre correctement aux bonnes questions… pas de raccourcis !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

2 Responses to Faites jaillir le créatif qui sommeille en vous ! (2/3)

  1. Pingback: Développez la créativité de votre enfant ! (2/2) | Toysfab

  2. Pingback: « Papa, ch’sais pas quoi faire… » – « Tant mieux ! » (1/3) | Toysfab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *